Image to illustrate the guide to innovation management

Le guide du management de l’innovation

Qu’est-ce que le management de l’innovation ?

Le management de l’innovation, ou gestion de l’innovation, peut être définie comme le processus de mise en œuvre de nouvelles idées – de la génération d’idées à leur évaluation, développement et déploiement. La mise en oeuvre d’un management stratégique de l’innovation permet de booster la transformation de l’entreprise et lui donne un avantage concurrentiel. Par exemple le développement de produits et de services pour répondre aux besoins non satisfaits des consommateurs. Souvent associé à la recherche et le développement, la démarche de management de l’innovation concerne en réalité toute l’organisation, son écosystème interne et externe.

5 étapes pour innover

La mise en oeuvre concrète des idées peut être accélérée grâce à des processus d’innovation comme le design thinking. Il s’agit d’une modèle de réflexion en 5 étapes pour atteindre les objectifs  de transformation de l’organisation.

  1. Faire preuve d’empathie : comprendre les utilisateurs à travers une recherche approfondie de leurs besoins.
  2. Définir : identifier les difficultés rencontrées par les utilisateurs.
  3. Idéer : générer des idées pour y remédier.
  4. Prototyper: créer le prototype sur la base des connaissances acquises lors des étapes précédentes.
  5. Tester: soumettre la solution à l’épreuve d’un environnement concret et réel

Ce processus place l’utilisateur final au centre de la démarche. C’est pourquoi il est de plus en plus fréquent d’impliquer la participation des équipes internes et des parties prenantes externes.

D’après Accenture, 65% des entreprises à forte croissance prévoient de collaborer avec leurs clients pour innover. On pourrait y ajouter tout l’écosystème du marché : partenaires, start-ups, jeunes talents…

Les quatre piliers du management de l’innovation

Longtemps attachée à la R&D, l’innovation touche toutes les composantes d’une organisation et pour en partager la démarche, elle repose nécessairement sur un socle commun pour mettre en oeuvre les idées à potentiel :

  • Stratégie – une vision et un plan clairs pour atteindre les objectifs définis par l’entreprise.
  • Processus – une façon de mettre en œuvre la stratégie – qui, quoi, quand, pourquoi.
  • Structure – une structure organisationnelle adaptée permet aux entreprises d’innover plus efficacement.
  • Culture – l’état d’esprit de l’entreprise, elle doit permettre à chaque collaborateur de donner le meilleur.
les 4 piliers du management de l'innovation

Aligner les piliers à sa stratégie

L’entreprise doit aligner sa stratégie d’innovation avec ses objectifs business. Pour favoriser la création de valeur par l’innovation, l’entreprise doit mettre en place un plan d’action, une roadmap. Ainsi, les responsables de l’innovation doivent évaluer l’état et les évolutions du marché, définir le budget et les délais. Pour manager l’innovation efficacement il est nécessaire de mettre en place un ensemble de règles visant à assurer la croissance de l’entreprise. Il n’y a pas de formule magique pour innover mais un environnement favorable au développement de projets innovants.

L’innovation est un processus. Afin de mettre en oeuvre sa stratégie, l’entreprise doit définir la façon dont cela sera fait. Quelles fonctions de l’entreprise solliciter pour mener à bien ses projets d’innovation ? Dans le meilleur des mondes, le management de l’innovation doit être porté par chaque fonction de l’entreprise. Un alignement entre la stratégie d’innovation et les objectifs de chaque service de

Les gestion des ressources humaines a une rôle important a jouer pour conduire à la mise en oeuvre d’une stratégie de culture de l’innovation auprès des différentes fonctions de l’entreprise. Pour se faire elle peut mettre en place un dispositif de boîte à idées par exemple. Grâce à cela, elle permet à l’ensemble de équipes de faire émerger les problèmes qu’ils rencontrent. C’est également une solution formidable pour faire collaborer les différents services, mettre en avant les savoir-faire des collaborateurs

Pourquoi le management de l’innovation est-il important ?

Les entreprises évoluent sur des marchés très saturés où les nouveautés deviennent rapidement obsolètes et ce de manière imprévisible.

Par conséquent, innover n’est plus une option. C’est devenu une nécessité pour trois raisons principales :

  • rester compétitif sur le marché.
  • évoluer et se développer.
  • se différencier de la concurrence.

Les périodes de crise ont démontré que l’expérimentation et la prise de décision sans latence dans un environnement mouvant sont devenues des compétences recherchées dans de nombreux secteurs d’activités.

Prendre le risque d’innover

A titre d’exemple, Kodak est une entreprise qui a régné pendant des décennies sur le marché des appareils photo et des pellicules. C’est d’ailleurs un ingénieur de l’entreprise qui a inventé l’appareil photo numérique. Pourtant l’entreprise n’a pas su prendre le tournant de cette innovation. Elle a choisit l’immobilisme. Par peur de voir les ventes de ses pellicules chuter notamment, Kodak n’a pas voulu développer le projet du numérique contrairement à ses concurrents. Résultats : l’entreprise a arrêté son activité photo quand ses concurrents on réussi leur transformation grâce à innovation technologique.

Autre exemple moins connu hors de frontières américaine: Blockbusters. L’entreprise était spécialisée dans la location de cassette vidéo. Son concurrent historique ? Netflix. Contrairement à ce dernier, Blockbuster n’a pas réussi à se renouveler et l’entreprise a fait faillite en 2010.

L’innovation est un risque mais ne pas le prendre peut être beaucoup plus risqué. Nous venons de le voir avec l’exemple de Kodak et Blockbusters.

Il faut savoir être compétitif, même sur un marché de masse où c’est souvent plus difficile. Cela peut souvent être dû à l’absence d’une stratégie d’innovation claire. Comment font les entreprises pour imposer leur rythme ?

Lire aussi : Quels sont les différents types d’innovation ?

Le management de l’innovation est-il limité par les ressources internes ?

Le management de l’innovation peut faire référence à des processus internes, par exemple pour l’amélioration de la structure organisationnelle et des opérations, le développement de nouveaux marchés et produits. Son but peut aussi viser à améliorer l’expérience client ou collaborateur. C’est une méthode efficace qui permet aux entreprises d’évoluer pour rester compétitives.

La gestion de l’innovation concerne toutes les mesures visant à promouvoir l’innovation dans l’entreprise : nouvelles idées, nouvelles activités, nouvelles méthodes de travail, nouveaux produits et services. Des sujets ancrés au sein de l’organisation mais qu’il faut confronter à une réalité de marché. C’est pourquoi le processus d’innovation s’étend au-delà du cadre de l’entreprise. Le modèle de crowdsourcing, par exemple, permet de révéler les idées latentes en interne. Il permet également de les identifier au sein de populations externes, plus éloignées de l’entreprise. En effet, elles sont par nature plus innovantes car en-dehors du sillon habituel.

Comment manager l’innovation ?

L’innovation est l’affaire de tous dans l’entreprise – de l’équipe dirigeante aux collaborateurs arrivés récemment. C’est pourquoi la clé d’une organisation innovante est d’offrir à chacun l’espace et la motivation qui font naître un foisonnement d’idées. Et pour cela, choisir la bonne technologie est essentielle pour décupler l’intelligence collective.

Lire aussi : Créer de la valeur repose sur la force de l’engagement collaborateur

Cela permet de mieux gérer l’innovation, plus rapidement et de la maintenir cohérente. Les idées innovantes peuvent être révélées de plusieurs façons et les directions de l’innovation doivent être en mesure de les capter. Par le passé, le réflexe était d’organiser une séance de brainstorming ou même un groupe de discussion. Mais les organisations performantes préfèrent désormais le crowdsourcing, qui est plus ouvert et directement lié à la réalité du marché – actuel ou futur.

Les nouvelles technologies contribuent également à favoriser l’innovation sur des sites distants : réalité virtuelle, réalité augmentée, intelligence artificielle… et certainement de plus en plus le Metaverse de Meta-Facebook. Sa première application commerciale consiste à réunir, dans une même salle virtuelle, les avatars des membres d’une même équipe dispersés dans le monde entier, pour favoriser le travail collectif.

Lire aussi : Le guide de la transformation digitale : définition et enjeux

processus du management de l'innovation

Impliquer ses parties prenantes dans son processus d’innovation

L’innovation se génère, avant tout, avec les individus qui composent les équipes internes. Au-delà des collaborateurs, toutes les parties prenantes sont moteurs dans la gestion de l’innovation d’une organisation.

Les marques mondiales recourent de plus en plus à un modèle d’innovation ouverte pour favoriser la collaboration entre les équipes. Un dispositif éprouvé dont le ROI est avéré. À l’instar de PepsiCo qui a fait foisonner plus de 1000 idées en 2021, en utilisant la plateforme SaaS d’Agorize pour son concours interne Next Big Idea 2021. La démarche a débouché sur le lancement d’un nouveau produit.

Jusqu’alors trop souvent pensée à l’échelle de l’entreprise seule, la démarche d’innovation adopte désormais une logique d’écosystème. L’enjeu est de développer un modèle collaboratif étendu, au-delà d’une seule organisation : la création de valeur se fait par les synergies entre les entités et le maillage de leurs idées. Renault ne pense plus ses programmes d’innovation sans y inclure ses partenaires et fournisseurs, comme Valeo.

Le crowdsourcing comme outil d’innovation

Désormais, les entreprises acceptent de reconnaître que les idées ne se trouvent pas uniquement au sein de leurs équipes. Il ne s’agit pas uniquement d’une posture de marketing RH pour valoriser la marque employeur. C’est un engagement fort pour favoriser l’intelligence collective du capital humain. Et par rebond, l’impact sociétal de l’entreprise s’en trouve accru.

A l’image de Schneider Electric qui a organisé un concours d’innovation destiné aux étudiants en 2021 en utilisant la technologie Agorize : le Go Green Challenge a attiré 25 000 étudiants qui ont soumis près de 2 800 idées innovantes, pour le développement d’énergies durables.

Pour pouvoir mettre en place des programmes d’innovation de cette envergure, les entreprises s’appuient sur des logiciels de gestion de l’innovation. Au sein d’une même plateforme, les organisation peuvent structurer la collecte des projets, idées, de son écosystème et ainsi se créer un portefeuille d’innovation. Grâce à des tableaux de bords, les administrateurs de la plateforme peuvent visualiser et gérer ce portefeuille pour faire progresser les projets dans leur workflow. Les logiciels de gestion de l’innovation sont de formidables outils pour le management opérationnel des projets innovants.

L’exemple du secteur de la santé

Depuis plusieurs années, nous avons observé un recours massif à ces dispositifs dans le secteur de la santé. La pandémie passée, plusieurs groupes majeurs veulent accélérer leur transformation. Ils souhaitent digitaliser leur activité plus rapidement et s’appuyer sur l’analyse de données pour se créer de nouvelles opportunités. C’est le cas de Bayer, qui a lancé un concours d’innovation. L’entreprise a attiré plus de 1100 participants issus de 82 pays autour de plusieurs thématiques comme :

  • le développement des bonnes pratiques en matière de santé numérique
  • l’utilisation de la data pour une agriculture plus responsable

Medtronic, un autre leader de la santé, a accéléré le déploiement de ses solutions technologiques de santé. Pour cela, l’entreprise s’est appuyé sur le crowdsourcing pour identifier et évaluer les meilleurs fournisseurs Medtech. En six semaines seulement, Medtronic a reçu 323 propositions. Ainsi elle a mis en œuvre plus facilement les innovations indispensables pour rester compétitif sur un marché hyperconcurrentiel.

Assurancebanquecommerce de détail, défense, agro-alimentaire… Il ne fait aucun doute que l’innovation est un sujet essentiel dans tous les secteurs, car elle demeure le premier levier de croissance et de résilience dans un contexte mouvant.

Le crowdsourcing comme levier d’engagement collaborateur

Innover démarre avec les individus. Révéler les idées latentes et les mettre en oeuvre passe par la contribution active des collaborateurs. Porter la voix à chaque membre de l’organisation pour la transformer est cruciale et elle permet de valoriser chaque individu. Recourir à un modèle de co-construction collective concrétise un engagement fort concurant à la stratégie de gestion des talents. L’entreprise gagne en efficacité, génère davantage de valeur tout en valorisant son capital humain. On a rarement vu une technique de management avec un tel alignement des astres !

Un exemple de programme d’innovation améliorant l’engagement collaborateur dans le secteur de la distribution

Cela sert tous les secteurs et tout particulièrement des activités à forte rotation de personnel, qui coute cher et pèse sur la croissance. Dans le cadre de son processus de transformation centré sur le client, l’équipe dirigeante d’une chaine de grands magasins souhaitait impliquer toutes les équipes dans la recherche des meilleures idées ; en particulier celles issues des vendeurs qui sont en prise directe avec les clients de leur quotidien. Bien entendu, cette initiative devait être adaptée à l’ensemble des parties prenantes, y compris aux équipes des magasins souvent non sédentaires et sans équipement informatique dédié. A l’aide de la plateforme digitale Agorize, les suggestions, les idées, les problèmes ont pu être déposés en un clic dans un espace centralisé pendant plusieurs semaines. Ensuite une phase de vote a permis d’élire collectivement les idées à plus fort potentiel. Ainsi elles ont pu être déployées plus rapidement que lors d’un processus d’innovation classique.

Partager un feedback au sujet des propositions reçue est un élément parfois négligé. Cependant c’est une opportunité pour la direction de suivre et communiquer les changements apportés aux processus, aux conditions de travail, aux produits et services. Plusieurs observatoires ont noté un renforcement de la responsabilité de chacun et davantage de proactivité au sein des organisations innovant de manière ouverte et collective. Non seulement de la part des collaborateurs mais aussi d’une partie de l’écosystème dont les parties prenantes coopèrent plus efficacement.

En conclusion

Le management de l’innovation est processus extra-intra et inter-organisationnel. Il englobe toutes les parties prenantes d’une organisation. Pour ce faire, il est important d’insuffler un état d’esprit favorable à l’innovation. D’une part en interne en favorisant la collaboration des différents services dès la phase de collecte des idées par exemple. D’autre part en externe, auprès de ses partenaires ou clients par exemple, en les sollicitant sur un thème précis. Pour ce faire, les entreprises peuvent s’appuyer dès le début du projet sur un logiciel de gestion des idées ou de l’innovation.

Grâce à la force de l’intelligence collective, les entreprises identifient les projets innovants pour créer de valeur et améliorer un produit ou un service.

Agorize Innovation Management Software

Innovez rapidement et efficacement

Découvrez toutes nos solutions d’open innovation.

Qu’est-ce que le management de l’innovation ?

Le management de l’innovation peut être définie comme le processus de mise en œuvre de nouvelles idées – de la génération d’idées à leur évaluation, développement et déploiement. 

Pourquoi le management de l’innovation est-il important ?

Les entreprises évoluent sur des marchés très saturés où les nouveautés deviennent rapidement obsolètes et ce de manière imprévisible.
Par conséquent, innover n’est plus une option. C’est devenu une nécessité pour trois raisons principales :
– rester compétitif sur le marché.
– évoluer et se développer.
– se différencier de la concurrence.
Les périodes de crise ont démontré que l’expérimentation et la prise de décision sans latence dans un environnement mouvant sont devenues des compétences recherchées dans de nombreux secteurs d’activités.

Comment gérer l’innovation dans une organisation ?

L’innovation est l’affaire de tous dans l’entreprise – de l’équipe dirigeante aux collaborateurs arrivés récemment. C’est pourquoi la clé d’une organisation innovante est d’offrir à chacun l’espace et la motivation qui font naître un foisonnement d’idées. Et pour cela, choisir la bonne technologie est essentielle pour décupler l’intelligence collective.

Partager c'est aimer

Sommaire