Image to illustrate what are the 4 types of innovation

Quels sont les différents types d’innovation ?

Agorize-R-Icon_Green_Quote

Chaque fois que vous voyez une entreprise qui réussit, dites-vous que c’est parce qu’un jour quelqu’un a pris une décision courageuse.

– Peter Drucker (auteur et théoricien)

Si la réussite d’une entreprise dépend de sa capacité à innover sans cesse, alors le courage serait une des qualités premières de l’entrepreneur à succès. C’est du moins ce que le gourou du management Peter Drucker semblait révéler à travers cette citation qui inspirera certainement nombre de lecteurs.

L’innovation, dans l’imaginaire collectif, c’est un peu cette lampe d’Aladin ou cette baguette magique à laquelle tout le monde souhaite accéder sans pour autant en connaître le secret. Si transformer le plomb en or est un secret bien gardé par les alchimistes, convertir une idée en produit ou service innovant l’est tout autant pour les entreprises en croissance . Selon EY en 2022, 65 % des directions de l’innovation et des ressources humaines attendent de la transformation de nouvelles opportunités de rentabilité.

Nous vous proposons dans cet article de décortiquer ce concept tant désiré. Pour ce faire nous tenterons dans un premier temps de définir ce qu’est concrètement une innovation. Ensuite nous aborderons les 4 types d’innovation les plus communément acceptées.

Abracadabra !

Qu’est-ce qu’une innovation ?

S’il existe un terme difficile à définir, c’est bien celui-là ! Il existe néanmoins des dénominateurs communs au concept d’innovation comme la nouveauté. Ca peut aussi être le fait que le nouveau produit ou service crée de la valeur pour son écosystème et qu’il puisse être approprié par ses cibles.

Pour l’entreprise du 21ème Siècle, l’équation est simple : innover, c’est perdurer. Et par définition, camper sur ses acquis, c’est s’assurer une mort lente, ou tout du moins perdre rapidement en compétitivité…

#Kodak #Nokia

Ainsi, la nouvelle version d’un produit se veut toujours plus séduisante que la précédente, même si elle n’a d’innovant que le message marketing qui l’accompagne. Qui n’a jamais été étonné de voir que, chaque année, Apple présente son nouveau modèle d’iPhone comme un bijou d’innovation, là où le modèle précédent était quasi-similaire ? La vraie innovation n’était-elle pas ici celle de l’invention du tout premier iPhone ? Et peut-on encore qualifier les nouveaux modèles de la marque à la pomme d’innovants ?

Le débat risque de prendre des heures. Puisque l’idée est avant tout ici de donner une définition la plus fiable possible du terme d’innovation, appuyons-nous sur celle qui fait référence aujourd’hui, à savoir celle de l’OCDE :

« La mise en œuvre d’un produit (bien ou service) ou d’un procédé nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise, l’organisation du travail ou les relations extérieures. »

De quoi mettre tout le monde d’accord ? Rien n’est moins sûr.

Combien de types d’innovation existe-t-il ?

En réalité, il n’est pas si simple de définir le nombre exact de types d’innovation existant. Ce n’est pas une science exacte, même si la science économique s’est emparée très tôt de ce sujet. L’économiste Joseph Schumpeter, que l’on connaît tous (du moins de nom) en proposait 5.  Il ntroduisait aussi le fameux concept de destruction créatrice qui veut que les nouvelles technologies viennent détruire et remplacer les anciennes.

L’OCDE en compte quant à elle 4, quand le designer industriel Jay Doblin en listait 10. 

C’est sans compter la multitude de concepts tout aussi séduisants les uns que les autres, comme l’innovation Jugaad qui, dans le milieu des startups, ne manquait pas il y a quelques années de faire le buzz.

Mais alors, dans cette jungle de l’innovation, quelles sont celles que nous pourrions retenir ? Quels concepts sont les plus fiables ?

Fort de nos nombreux échanges et accompagnement de dizaines de directions d’innovation, nous pouvons ici et sans nul doute partir sur 4 types d’innovation principaux.

Les 4 types d’innovation

On l’a vu, l’innovation, ce n’est pas le sujet le plus simple à définir. Pour autant, 4 types d’innovation se démarquent et semblent faire consensus dans les entreprises en quête de l’idée, du concept, du produit qui révolutionneront  le monde. Découvrons-les ensemble !

1. L’innovation incrémentale

L’innovation incrémentale, que l’on appelle aussi amélioration continue, consiste comme son nom l’indique à améliorer un produit ou un service sur son marché. Moins “sensationnelle” et immédiate que les autres types d’innovation. L’innovation incrémentale n’en n’est pas moins efficace lorsqu’il s’agit d’aborder des sujets de transformation au sein de l’entreprise ou de faire évoluer des processus.

Qui plus est, l’innovation incrémentale est particulièrement participative, dans le sens où elle permet de mobiliser les collaborateurs. De contrainte, les DRH modernes en ont fait un atout pour bâtir une culture collective de l’amélioration. Nous vous invitons à consulter notre article dédié au concept de boîte à idées sur ce thème.

L’iPhone est un bon exemple d’innovation incrémentale, passant de l’iPhone 12, au 13 puis très probablement au 14.

2. L’innovation adjacente

L’innovation adjacente est l’exemple type d’une collaboration réussie. Il s’agit en effet d’une innovation produit ou service liée à l’intégration d’une technologie existante. Cela procure un avantage concurrentiel au produit ou service initial qui lui permet de se différencier sur le marché.

Pour illustrer le concept d’innovation adjacente, on peut prendre l’exemple de grands groupes qui rachètent des startups innovantes en vue d’intégrer leurs produits et services innovants à l’offre initiale.

3. L’innovation de rupture

L’innovation de rupture, que l’on appelle aussi innovation disruptive, n’est pas une innovation technologique. Il s’agit plus simplement de proposer un produit ou un service déjà existant chez un concurrent en cassant les prix ou en simplifiant l’usage.

L’innovation de rupture est à ce titre redoutable pour les concurrents, à l’image de Free qui, il y a une dizaine d’années, proposait son offre de forfait illimité à 20€, obligeant Bouygues, SFR et Orange à s’adapter.

On peut aussi prendre l’exemple de Netflix qui est venu bouleverser le marché des traditionnels DVD et autres disques Blu-ray en proposant une offre de streaming en ligne, inspirant derrière de nombreux autres acteurs.

4. L’innovation radicale

L’innovation radicale, c’est un peu le “last but not least” de notre article. Et pour cause, il s’agit de la création d’un tout nouveau produit ou service que personne n’attendait et qui tend à s’imposer dans la vie des utilisateurs.

La télévision et le smartphone sont deux exemples typiques d’innovations radicales qui ont changé notre quotidien.

Tous les résultats d’une innovation ne sont pas facilement mesurables. La méthode proposée dans le manuel d’Oslo de l’OCDE consiste à distinguer le résultat des activités innovantes des ressources investies pour les réaliser.

Il n’est plus étonnant que, dans les grandes entreprises, les résultats d’une innovation soient évalués en termes d’indicateurs comptables et financiers : bénéfice, croissance du chiffre d’affaires, évolution de la valeur des actions, capitalisation boursière ou productivité.

schéma avec les 4 types d'innovation

En résumé

L’innovation est un sujet tout aussi complexe que passionnant. Innover, c’est aussi une injonction forte au sein des entreprises actuelles qui ne peuvent plus camper sur leurs acquis sans craindre pour leur survie.

“Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.” Cette citation de Darwin au sujet de l’évolution des espèces semblait préfigurer le contexte dans lequel s’inscrivent aujourd’hui les entreprises.

Quel que soit le type d’innovation que vous privilégiez, assurez-vous d’être bien équipé. Le jeu en vaut la chandelle !

deux écrans d'une plateforme d'open innovation

Innovez rapidement et efficacement

Découvrez toutes nos solutions d’open innovation.

Guillaume COUDERT

Directeur Associé chez Agorize

Expert en Marque Employeur – Modérateur du blog MarqueEmployeur.net

Qu’est-ce qu’une innovation ?

D’après l’OCDE c’est : « La mise en œuvre d’un produit (bien ou service) ou d’un procédé nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise, l’organisation du travail ou les relations extérieures. »

Combien de types d’innovation existe-t-il ?

En réalité, il n’est pas si simple de définir le nombre exact de types d’innovation existant. Ce n’est pas une science exacte, même si la science économique s’est emparée très tôt de ce sujet. L’économiste Joseph Schumpeter, que l’on connaît tous (du moins de nom) en proposait 5.  Il ntroduisait aussi le fameux concept de destruction créatrice qui veut que les nouvelles technologies viennent détruire et remplacer les anciennes. L’OCDE en compte quant à elle 4.

Quels sont les les 4 types d’innovation ?

L’innovation incrémentale, que l’on appelle aussi amélioration continue, consiste comme son nom l’indique à améliorer un produit ou un service sur son marché. L’innovation adjacente, l’exemple type d’une collaboration réussie, est une innovation produit ou service liée à l’intégration d’une technologie existante.  L’innovation de rupture que l’on appelle aussi innovation disruptive, n’est pas une innovation technologique. Il s’agit plus simplement de proposer un produit ou un service déjà existant chez un concurrent en cassant les prix ou en simplifiant l’usage. Enfin l’innovation radicale est la création d’un tout nouveau produit ou service que personne n’attendait et qui tend à s’imposer dans la vie des utilisateurs..

Partager c'est aimer

Sommaire