Le 20 juin dernier, l’association Innov’Acteurs  organisait une journée dédiée au partage des bonnes pratiques pour aider les entreprises à innover en mode participatif. À cette occasion, Anne-Sophie Chevasson, chargée du management de l’innovation  chez Poult, est venue partager la démarche d’innovation collaborative du groupe.

Innover en mode participatif : le collectif, plus fort que la crise

Le Groupe Poult est une grosse PME, de 800 personnes pour 220 millions de CA. Il produit la majorité des biscuits en  MDD en France. En 2007, l’entreprise va mal. On parle même d’un plan social. Au lieu de se laisser abattre, le groupe décide de prendre son destin en main et écrit les grandes lignes de son projet.

« Construire ensemble une entreprise citoyenne où la liberté et la confiance en ses hommes assurent performance et pérennité »

Le changement est radical. Ils décident d’arrêter l’usine durant une journée pour se réorganiser : deux niveaux hiérarchiques sont supprimés, les chefs de ligne deviennent des experts, et les comités de direction sont supprimés.

Favoriser le dialogue et l’autonomie

Un projet de management CAP’ORG (changement, autonomie, performance, organisation) encadre cette démarche. Des outils sont progressivement mis en œuvre pour favoriser l’autonomie, l’expression et la responsabilisation du salarié. L’idée est que le salarié devienne acteur de son propre développement, et donc de la performance de l’entreprise. Ainsi, dès 2007, le Word Café permet à 350 salariés de s’exprimer.

L’innovation est l’affaire de tous

En 2010, une plateforme conversationnelle et collaborative permet aux salariés de proposer leurs axes d’amélioration. Enfin, en 2012, le groupe crée la Poult Académie, institut de formation  à l’intrapreneuriat et au leadership.

Néanmoins, plus que des outils et une stratégie bien définie, toute démarche de co-création qui ne reposerait pas sur « une envie de progresser ensemble » et une certaine solidarité est, je pense, vouée à l’échec.

« Nous n’appliquons pas un modèle, mais on applique des valeurs et des principes », raconte Anne-Sophie Chevasson, chargée du management de l’innovation  chez Poult

La notion de « participatif » induit d’inclure dans le processus l’ensemble de ses collaborateurs de l’ouvrier au cadre supérieur, c’est LA clé de la réussite. Ce n’est pas Jérôme Introvigne, responsable de l’innovation chez Poult, qui veut « faire de l’innovation l’affaire de tous », qui vous dira le contraire.

Ainsi, en décidant d’innover en mode participatif, le groupe a su reprendre son destin en main, sortir de la crise et pérenniser ses activités.

Related Posts

Leave a Comment

Let's keep in touch

Envie de rester informé.e de nos dernières actualités ? Inscrivez-vous à notre newsletter 📬

Envie de découvrir nos solutions ?

Laissez-nous un message. Un expert en Open Innovation vous contactera dans le plus brefs délais.

Laissez-nous un message

Un expert en Open Innovation vous répondra dans les plus brefs délais.

Nous utilisons les cookies pour une expérience de navigation optimale. Merci d’indiquer si vous acceptez ces cookies.